Monsieur Pouce

Parmi les divers traits que l’être humain a acquis au cours de son évolution, les mains font probablement partie de ses organes les plus développés. Nos mains nous différencient non seulement des autres mammifères mais aussi de nos cousins les primates. En effet, les primates ont un pouce opposable aux autres doigts mais le nôtre est plus long et plus fort; ce qui facilite la préhension. Notre articulation métacarpo-phalangienne est plus stable ; c’est un facteur essentiel lors des manipulations pour davantage de précision.

separator-01

Si nous n’avions pas ce pouce opposable si fort, nous serions comme cette petite souris, obligés d’utiliser nos deux mains pour tenir un objet. C’est en combinant des mouvements d’abduction et d’adduction que le pouce réalise l’opposition. Cela lui donne la capacité de prendre et de manipuler les choses d’une seule main.

En ce sens, nous pouvons préciser le fait que le pouce de la main gauche « remplace » la main droite. Et le pouce de la main droite « remplace » la main gauche.

Placer ses pouces dans le prolongement des doigts de la main et prendre la bouteille : il n’est pas possible de tenir la bouteille d’une seule main.

Ensuite, placer ses pouces en opposition et retirer une des deux mains : vous constaterez que vous pouvez tenir la bouteille d’une seule main et que le pouce prend la place de la main retirée.

 

En tant que graphothérapeute, je constate qu’il y a de plus en plus d’enfants présentant des difficultés d’opposition du pouce ; cela influe sur leur motricité fine. En effet, nous devenons de moins en moins accoutumés aux travaux manuels, ce qui peut avoir une incidence sur notre façon d’utiliser nos mains. La mauvaise tenue du stylo en est une conséquence majeure.

Quelques activités pour développer l’opposition efficace du pouce :

Afin de tonifier les muscles des doigts, on peut proposer à l’enfant des petits jeux :

– pincer une balle entre le pouce et l’index, puis entre le pouce et le majeur, etc… Demander à l’enfant de faire cette activité les yeux fermés afin de travailler la proprioception.

– faire 4 petites boules de pâte à modeler avec le pouce en opposition par rapport à chacun des doigts, faire une pâte à pizza et la couper avec fourchette/couteau, etc…

– Manipuler des pinces à linge.

– L’inciter à éplucher sa clémentine ou écosser des petits pois peut aussi être un excellent prétexte.

– Distribuer des cartes.

– Jouer à déplacer ses doigts sur la baguette chinoise.

– Faire des nœuds avec une ficelle.

– Aujourd’hui c’est la mode des Ztringz, cordelettes multicolores, dans les cours de récréation ! Alors laissez libre cours à votre imagination pour créer des figures incroyables.

Toutes les occasions sont bonnes : au parc, n’hésitez pas à proposer à votre enfant de grimper, de se déplacer sur une échelle…

Ces différentes activités stimulent la force des doigts, l’opposition du pouce et de l’index ainsi que la coordination bimanuelle.

Afin de préparer la tenue de l’instrument adéquate (avec des doigts mobiles), il est important de travailler également le déliement digital (petite activité de pianotage, comptines et jeux de doigts…)

 

Si ce sujet vous intéresse, je vous invite à lire l’article de ma collègue sur l’explication scientifique de l’importance du pouce

De l’importance du pouce dans la tenue du stylo

 

RESERVATION EN LIGNE